dépassement de limites dans la relation diététiste-client

La relation diététiste-client repose sur des limites professionnelles clairement définies pour maintenir la confiance mutuelle, l’intégrité et le respect essentiels à des soins nutritionnels de qualité. Il y a intrusion dans le domaine personnel quand la relation thérapeutique diététiste-client change et n'est plus professionnelle, mais personnelle. Ces dépassements des limites deviennent problématiques quand un autre type de relation ou un sentiment envers un client interfère avec la relation thérapeutique diététiste-client.

tolérance zéro des mauvais traitements d’ordre sexuel

La loi applique le principe de la tolérance zéro en matière de mauvais traitements d’ordre sexuel d’un client par une diététiste. Il n’est pas nécessaire qu’il y ait de réelles relations sexuelles pour qu’il y ait mauvais traitements d’ordre sexuel. Les mauvais traitements d’ordre sexuel comprennent le fait de révéler des détails sexuels intimes, de flirter, de faire des commentaires ou des blagues à connotation sexuelle.

Les diététistes ne peuvent pas avoir des relations romantiques ou sexuelles avec un client ou un ancien client. Le consentement n’est pas pertinent. Même si le client initie l’activité sexuelle ou y participe de son plein gré, elle demeure interdite. Même si les deux personnes sont vraiment amoureuses, les relations sexuelles avec un client ou un ancien client ne sont jamais permises. Pour plus d’information, consultez les Lignes directrices relatives aux limites entre la sphère professionnelle et la sphère personnelle dans la relation thérapeutique des diététistes avec leurs clients

ressources clés

ressources additionnielles

vidéoS